Article 1

Apport des comptines pour la prononciation du /y/ français chez des enfants italophones : une étude perceptive pilote

Claire Pillot-Loiseau and Martina Grando

Résumé

Dans l’apprentissage de /y/ français par des enfants italophones débutants de 6 ans, les comptines sont-elles plus efficaces qu’un apprentissage phonétique les utilisant sans leur rythme et leur mélodies propres ? Deux classes de première année élémentaire d’une école publique milanaise ont suivi douze séances d’apprentissage de la prononciation du Français Langue Étrangère, avec comptines originales pour le Groupe Expérimental (GE) mais juste parlées pour le Groupe Contrôle (GC). L’apprentissage de /y/, durant 4 séances, s’est déroulé avec des tâches de perception, productions corporelle et verbale. Après la troisième séance, 7 enfants du GE et 7 du GC ont été enregistrés sur une comptine, perceptivement évaluée par 4 auditeurs experts et 4 auditeurs étudiants, français natifs : plus d’occurrences sont perçues comme correctes pour le GE chez les auditeurs experts. Pour le GE, /y/ non correctement produit était principalement remplacé par un phonème également antérieur (/i/), contrairement au GC (/u/).

Article 2

Émergence du contraste entre les fricatives sibilantes /s/ – /ʃ/ du français en contexte d’acquisition bilingue

Marie Philippart de Foy, Véronique Delvaux, Kathy Huet, Morgane Monnier, Myriam Piccaluga et Bernard Harmegnies

Résumé 

Cette contribution vise à observer l’émergence du contraste de lieu d’articulation entre les fricatives sibilantes sourdes /s/ – /ʃ/ en français chez des bilingues simultanés d’âge préscolaire exposés à l’une des deux combinaisons linguistiques suivantes : français-italien et français-arabe. Les productions orales des enfants ont été recueillies longitudinalement via une tâche de dénomination originale en français. Les deux fricatives ont fait l’objet d’analyses basées sur des données acoustiques, et plus précisément les premier et troisième moments spectraux, et sur les transcriptions phonétiques des productions de parole. L’impact du développement lexical sur la production des deux fricatives a été investigué. Les résultats suggèrent, d’une part, un contraste émergeant plus précocement chez les bilingues français-arabe et, d’autre part, une acquisition plus précoce du /s/ pour l’ensemble des participants.